Bien comprendre la forme et le dessin par étapes

Pour donner un aspect tridimensionnel et vivant à un dessin, il est important de comprendre l’importance de la forme. Un dessin à main levée sans les repères des formes et des lignes guides risque fort d’être plat et disproportionné. Bien que l’art du dessin soit vaste et plein de belles œuvres d’expressions diverses, la grande majorité des dessinateurs de bandes dessinées et d’illustrateurs sérieux utilisent à leur manière le dessin par étapes basé sur des formes guides. C’est le béaba de la technique du dessin traditionnel.
Avec cette technique tous sujets de dessin seront d’abord créés sur papier à partir de formes géométriques. Les détails de l’illustration seront en suite dessinés de manière superposés à ce crayonné de formes guides. Comme par exemple avec le camion ci-dessous.

Comment dessiner un camion par étapes

Maintenant pour dessiner un personnage par étapes c’est la même chose. Les formes guides du pantin charpente servent de repères pour les proportions, le mouvement et les volumes. La croix au milieu de la tête pour définit la hauteur des yeux et le milieu du visage.


Les étapes du dessin sont les suivantes ;


Étape 1, le pantin charpente :
Il est dessiné avec un crayon de plomb pâle à mine dure ou avec un bleu inactinique.


Étape 2, les détails du visage et l’anatomie:
Vous dessinez le visage, les muscles et la forme des objets que tien votre personnage avant de dessiner les détails. Bien que certaines partie du corps ou du visage seront cachés par les habits et différents éléments du dessin, il est important de les dessiner quand même. Elles permettront un rendu tridimensionnel du personnage plus exact.


Étape 3, dessiner les détails :
Dessinez les détails et équipements au-dessus des étapes 1 et 2.


Étape 4, illustration finale et encrage :
Vous épurez votre personnage. Comme les différentes étapes du dessin superposées les unes aux autres ont laissé des traces de plomb, c’est l’étape du choix des lignes et traits à foncer, à laisser de côté et à conserver. Encrez votre dessin et effacez le plomb.


Je vous laisse ici 2 tutos de personnages de science-fiction en exemples.

Comment dessiner les gobelins

En plus d’exemples pour apprendre à dessiner les visages et l’anatomie des gobelins, il y a 3 tutoriels comment dessiner les gobelins pour cette page. Le premier, un gobelin avec une simple armure de cuir et une épée courbée. Le deuxième, avec un air un peu plus coriace, est équipé d’un heaume et d’un bouclier. Le troisième est un champion gobelin berserker, armé de deux épées. Il porte une armure un peu plus lourde et au milieu de son heaume, un symbole de tête de mort est incrusté.
Les gobelins dans le folklore et la mythologie :
Bien que popularisés par J. R. R. Tolkien dans Le Hobbit et le Seigneur des anneaux et par de nombreuses œuvres imaginaires fantastiques, c’est dans le folklore médiéval européen et la mythologie germanique que les gobelins prennent leurs origines. Croisés avec les traditions des génies et lutins de différentes cultures, ils avaient souvent des pouvoirs magiques similaires a des fées ou des démons. Ils sont associés aux sous-terrains, grottes et marais.
Astuces et conseils pour dessiner les gobelins par étapes :
Pour les proportions, la grandeur des gobelins est de 4 fois et demi leur tête et leur largeur d’épaules, de 2 fois et demie.
Pour le dessin par étapes, vous commencez avec un crayonner pâle du pantin de formes guide sur lequel l’anatomie, les détails et le dessin final seront superposés. Regardez attentivement les tutoriels en images, comment dessiner les gobelins de cette page. Ils vous guideront pour les étapes.

Comment dessiner les nains

Pour apprendre à dessiner les nains, un tutoriel sur les visages, un exemple d’anatomie naine et 4 exemples pour dessiner des nains guerriers.
Les nains dans le folklore et la mythologie :
Aujourd’hui présent dans de nombreuses œuvres fantastiques, le nain est issue de la mythologie nordique et du folklore germanique médiéval.
Astuces sur comment dessiner les nains :
Petits et robustes, les nains sont dessinés avec entre 4 fois et 4 fois et demi leur tête de haut et 3 fois à 3 fois et 1 quart leur tête de large.
En suite pour le dessin par étapes, comme avec les autres tutoriels, vous dessinez vos nains par couches superposées. Commencez avec un crayonner des formes guides, en suite, dessinez les muscles, les détails du visage et la barbe. Vous finissez avec le dessin des habits, armures et détails de vos nains avant d’épurer et d’encrer le dessin.

Comment dessiner le visage et l’anatomie des nains :

Comment dessiner un guerrier nain :

Comment dessiner un guerrier nain tueur de trolls :

Comment dessiner un berserker nain :

Comment dessiner un groupe de 2 nains guerriers :

Comment dessiner les mains

Dans cette page quelques tutoriels pour apprendre à dessiner les mains. Pour les intéressés, j’ai fait un livre en PDF de 40 tutos que je vend sur Kindle Amazon et que j’offrirai aussi dans un magasin Ebay une fois que j’aurais terminé de remettre mes archives sur DessinerBD.com. Le titre, Comment dessiner les mains 40 tutoriels de dessin.

Astuces et conseils pour dessiner les mains:

On commence la main comme tout autre sujet par les formes guides du dessin d’un plomb pâle.
D’abord un carré qui sera la forme de la paume. En suite les doigts. Pour avoir un bon rendu tridimensionnelle de la main, prenez le temps de dessiner un bloc pour chaque phalanges. 
Une fois votre dessin de la charpente guide de la main terminé vous faites les vraies lignes d’un trait plus franc et foncé. 
Pour terminer, si vous voulez un dessin final de votre main au plomb, effacez les traces de la charpente guide et épurez le dessin. Si vous encrez, faites le contour avec un feutre plus large et les détails intérieurs avec un feutre plus fin. Effacez le plomb.

Comment dessiner les mains dans différents angles :

Comment dessiner une main par étapes :

Comment dessiner l’anatomie et le mouvement

Les proportions du corps humain:
Les proportions classiques du corps humain sont de 3 fois la tête pour la largeur des épaules et de 6 à 8 fois la tête pour la hauteur. L’entre-jambe est situé au milieu du corps. Les proportions varient aussi en fonction de l’âge. Par exemple, un enfant de huit ans aura environs 6 fois la tête de haut et pas beaucoup plus que 2 fois la tête de large.

Donnons ici un estimé général de toutes les parties du corps humain en prenant pour exemple un personnage de très grandes tailles à huit fois la tête de haut. La longueur des bras aura, en partant des épaules jusqu’aux mains fait environs de 3 têtes et demi à 4 têtes. Le haut du corps 4 fois la tête en incluant celle-ci et le bas du corps 4 fois aussi. Bien entendu si l’on fait des personnages fantastiques, de bandes dessinées épiques ou des super-héros, rien n’empêche de jouer sur ces proportions. On peut jouer sur celles-ci sans trop exagérer pour créer un guerrier épique ou en exagérant beaucoup pour créer un colosse démesuré tel qu’un monstrueux troll ou encore un super-héros tel que l’incroyable Hulk.

Pour citer mon dessin, par exemple j’ai tendance à donner à un colosse 3 fois et un quart la tête de large et, si il est grand, 7 fois et demi à 8 fois la tête de haut. Pour les femmes, un peu plus délicates, je donne un peu moins de 3 fois la tête pour la largeur des épaules et 6 fois et demi la tête de haut. Si je dessine une guerrière ou une super-héroïne comme Wonder Woman, je leur donne des proportions un peu plus masculine.

L’anatomie et le mouvement:
Pour bien comprendre et intégrer l’anatomie humaine on doit passer par le dessin d’observation. Pendant mes cours de dessin, je commence toujours par prendre le premier 20 minutes pour faire reproduire à mes élèves, soit un visage, un exemple d’anatomie, une scène avec des éléments naturelles ou encore un bâtiment.

Plus jeunes, comme bien des dessinateurs, j’ai commencé en copiant des images de bandes dessinées et de comics que je trouvais sympa avant de m’intéresser à des ouvrages de tutoriels de dessin. Encore aujourd’hui, même si j’aime beaucoup plus dessiner des thèmes issues de mon imagination et que j’aime beaucoup moins le dessin d’observation, je m’oblige des pratiques occasionnelles de portraits ainsi que de différents thèmes d’observation. Ce qui me permet d’aller chercher de nouveaux éléments , souvent très riches, à intégrer à de futurs dessins.

La construction des formes guides et la technique sont essentiels pour conserver les proportions et offrir un tridimensionnel vivant à ses illustrations mais le dessin d’observation l’est tout autant. Surtout dans les premières années de pratique du dessin.

Une fois que l’anatomie commence à bien être intégré, on utilisera le pantin guide de la charpente d’un personnage. Il est dessiné d’un plomb très pâle, sur lequel nous superposerons le dessin finale d’un trait plus franc et définie. Ce pantin guide devient un outil simple et exceptionnellement pratique pour exprimer le mouvement et dessiner des scènes. À noter aussi qu’il existe des pantins guides en bois dans les magasins d’art. Ils sont en général très bien faits et ils permettent efficacement de se familiariser avec celui-ci

Comment dessiner l’anatomie et le mouvement :

Prenez le temps de regarder dans les exemples plus haut, particulièrement ceux sur le mouvement, l’importance de la région abdominale. Comment cette partie du corps lie le torse et le bassin et donne de la crédibilité au mouvement. C’est par les abdominaux que l’effort se coordonne entre le haut et le bas du corps. Gardez cela à l’esprit pour donner une fluidité et un meilleur réalisme du mouvement de vos personnages lorsque vous dessinez.